Comment les mandataires immobiliers gagnent-ils leur vie ? une analyse des principales sources de revenus.

Les mandataires immobiliers sont des entrepreneurs. Contrairement aux salariés, ils ne bénéficient donc pas d’un revenu fixe. Cependant, ils arrivent à gagner leur vie et à réaliser des chiffres selon leurs performances commerciales, bien évidemment. Dans cet article, faisons une analyse des sources de revenus des mandataires immobiliers pour mieux cerner le fait.

Les transactions immobilières conclues : première source de revenus

Les transactions immobilières conclues font partie des principales sources de revenus des mandataires immobiliers. En effet, dans le cahier de charges de ces professionnels indépendants, figure la vente de bien. Il peut s’agir d’un appartement, d’un logement ou encore d’un domaine habitable. Pour ce faire, ils ne ménagent aucun effort à rechercher des clients, notamment pour les propriétaires de ces biens.

Lire également : Comment devenir agent immobilier : parcours, compétences et astuces

Dès qu’un mandataire immobilier déniche un potentiel acheteur, il procède avec celui-ci à la négociation du marché. Dans tous les cas, il conclut le marché avec d’intéressants pourcentages et d’autres avantages dont il ne détient que le secret. Quoi qu’il en soit, il bénéficie d’une commission aux termes de la transaction. Cette dernière vacille entre 3% et 6% du montant de la vente.

Les baux des biens immobiliers : une autre source de revenus

En dehors des transactions conclues, les mandataires immobiliers vivent également des baux des biens immobiliers. Ils partagent d’ailleurs cette source de revenus avec les agents immobiliers. Dans les faits, ces professionnels se chargent de trouver des occupants pour des maisons ou des appartements. En contrepartie, ils perçoivent une commission que versent les locataires, une fois le contrat de bail signé. Il faut reconnaître que la somme de ces commissions reste conséquente, notamment lorsque le professionnel jouit d’une bonne réputation dans son domaine. Le cas échéant, les propriétaires qui souhaitent mettre leur bien en location n’hésitent pas à le leur confier.

A voir aussi : Comment quitter une SCPI ?

Les frais de gestion immobilière : une source non négligeable de revenus

Dès l’intégration des chambres par les locataires, les mandataires immobiliers jouent l’intermédiaire entre ces derniers et le propriétaire. Cette fonction que remplissent nombre d’entre eux est désignée par le terme gestion immobilière. Néanmoins, ce cas n’échoit que lorsque ces agents possèdent des accréditations nécessaires. Dès lors, la gestion entière du bien leur revient. En effet, leur tâche consistera à recouvrer les loyers auprès des locataires et à faire un rapport au propriétaire. De plus, ils doivent veiller à l’état du bien mis en location.

Ce sont autant de missions que leur rémunère le propriétaire. Notons que la plupart des titulaires de biens qui délèguent ces tâches aux mandataires immobiliers sont pris par le temps.

Les frais perçus lors de la prise en charge de certaines démarches administratives

L’autre source de revenus des mandataires se rapporte aux frais perçus lors de la prise en charge de certaines démarches administratives. Ces dernières entrent dans le cadre des transactions immobilières effectuées. Dans les faits, le professionnel sert d’aide à ses clients qui souhaitent se défaire de ces procédures. Il peut s’agir de l’obtention d’un titre de propriété pour un logement à vendre, de la taxe foncière et d’autres documents utiles.

En somme, les mandataires immobiliers ont la possibilité de bien gagner leur vie. Ils doivent néanmoins être très dynamiques.

à voir