Comment calculer le prix d’une assurance emprunteur ?

Plusieurs optent aujourd’hui pour l’assurance crédit afin de réaliser leur projet. C’est en effet l’un des multiples moyens qui s’offrent lorsque vous ne disposez pas d’assez de sous. Après octroiement, il faut penser à rembourser comme il se doit. Pour cela, il est important de savoir calculer le prix des assurances emprunteur. Cela vous permet de solder avant la date d’échéance. Découvrez à travers cet article comment calculer le prix d’une assurance emprunteur.

Quelles sont les méthodes de calcul du coût d’une assurance emprunteur ?

Avant de vous rendre dans une agence pour souscrire une assurance crédit, essayez de maîtriser les méthodes de calcul. Il existe plusieurs méthodes susceptibles d’évaluer le coût d’une assurance emprunteur. Selon la méthode choisie, le coût total de l’assurance emprunteur peut varier. On note en premier lieu l’assurance calculée sur le capital initial. Il s’agit en effet d’une cotisation que vous devrez honorer pendant la durée de votre emprunt. Les grandes institutions financières sont celles qui utilisent cette méthode de calcul. Toutefois, cette méthode n’est pas recommandée pour les banques uniquement. Cela dit, d’autres institutions de prêt peuvent aussi l’adopter.

A lire aussi : Choisir le bon contrat d'assurance pour sa copropriété : les options à connaître

En second lieu, on note l’assurance sur le capital du reste à devoir. On adopte souvent cette méthode lorsque le prêt n’est pas conséquent. Mieux lorsqu’il ne s’agit pas d’une importante somme, on peut utiliser cette méthode de calcul. Elle consiste à souscrire une cotisation pendant la durée du prêt. La différence ici est que les frais de cotisation diminuent quand la date d’échéance est proche.

Calcul du prix de l’assurance emprunteur

A lire également : Qu’est-ce qu’une assurance de prêt immobilier ?

Plusieurs éléments entre en jeu s’agissant du coût de l’assurance emprunteur. On note : le taux d’emprunts, le montant emprunter et le nombre de mois. Pour trouver le montant exact que coûte votre assurance emprunteur, impliquez ces différents éléments. Premièrement, faites la multiplication du taux de l’assurance par la somme empruntée. Par la suite, divisez le résultat obtenu par 12. Douze représente ici le nombre de mois. Cette astuce vous permet de déterminer le coût de la cotisation qui vous est imposée. Sur la base de ce résultat, vous pouvez déterminer le coût de votre assurance emprunteur. Il suffira de faire multiplier le montant obtenu par la mensualité du prêt.

Par ailleurs, il faut préciser que plusieurs facteurs influencent le coût de l’assurance emprunteur. L’âge et la situation de l’individu en sont quelques exemples. L’état de santé et l’importance du projet soumis font aussi varier le coût de l’assurance emprunteur. Plus le projet est important, plus le coût de l’assurance emprunteur augmente. Moins il est important, moins le coût de l’assurance augmente.

Comment les facteurs de risque influent-ils sur le prix de l’assurance emprunteur ?

Les facteurs de risque influent grandement sur le coût de votre assurance emprunteur. Plusieurs éléments sont pris en compte pour déterminer ces facteurs tels que l’âge, la situation professionnelle et familiale, l’état de santé ou encore les antécédents médicaux du souscripteur.

L’âge est un critère important pour les assureurs car il peut être synonyme d’un état de santé plus fragile chez certains individus. Plus vous avancez en âge, plus le montant de votre prime d’assurance emprunteur sera élevé. De même, si vous avez des antécédents médicaux importants comme une maladie chronique ou un cancer dans vos antécédents familiaux par exemple, cela peut aussi impacter sur le prix final de votre assurance emprunteur.

La situation professionnelle et familiale joue aussi un rôle crucial dans la fixation du tarif. Par exemple, si vous êtes travailleur indépendant mais n’avez pas d’épargne suffisante pour faire face à une interruption temporaire de travail suite à une maladie ou un accident grave, l’assureur considérera que vous présentez un risque accru et augmentera donc significativement le montant des cotisations.

L’état actuel du marché immobilier ainsi que certains choix personnels peuvent aussi avoir une influence sur le coût total de votre assurance emprunteur. Si vous choisissez une formule avec moins de garanties qu’une autre (ex : décès seul vs décès/perte totale autonomie/ITP), alors cela réduira mécaniquement son coût annuel moyen mais augmentera sans conteste son niveau global potentiel de risque.

Pensez à bien comprendre les facteurs qui influencent le prix d’une assurance emprunteur avant de souscrire un contrat. En évaluant votre profil et en choisissant judicieusement le type d’assurance emprunteur que vous souhaitez contracter, vous pourrez trouver une formule adaptée à vos besoins tout en bénéficiant du meilleur rapport qualité-prix possible.

Les astuces pour réduire le coût de votre assurance emprunteur

Le coût de votre assurance emprunteur peut représenter une part importante de votre budget. Mais saviez-vous que certaines astuces et conseils peuvent vous aider à réduire ce coût ? Voici quelques exemples.

Pensez à comparer les offres des différents assureurs présents sur le marché. Les tarifs proposés peuvent varier significativement d’un établissement à l’autre en fonction du profil de l’emprunteur ainsi que des garanties incluses dans la formule d’assurance emprunteur. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour obtenir le meilleur prix possible.

Sachez qu’il est possible de résilier son contrat d’assurance emprunteur chaque année afin de changer d’offre ou même simplement négocier avec son assureur actuel. Si vous bénéficiez déjà d’une bonne santé financière ou si celle-ci a connu une amélioration notable depuis votre souscription initiale (ex : suppression du risque pesant sur vos revenus), cela pourrait justifier une renégociation avantageuse auprès de votre compagnie.

Autre solution plus radicale mais toutefois efficace : perdre un peu de poids ! Effectivement, avoir un indice corporel trop élevé peut influer sur le montant final de sa prime mensuelle car cela accroît statistiquement les chances contractuelles futures imposées par l’organisme prêteur (ex : diabète, accidents cardiovasculaires). Dans cette optique préventive, il est donc recommandé avant tout effort physique intense et toute reprise d’activité sportive de consulter son médecin traitant, pour s’assurer qu’il n’y a pas de contre-indications à l’exercice physique.

Gardez à l’esprit que les garanties optionnelles peuvent considérablement alourdir le coût total de votre assurance emprunteur. Avant de souscrire un contrat incluant ce type de garanties, demandez-vous si elles sont vraiment nécessaires et en adéquation avec vos besoins réels. Si vous n’en avez pas besoin ou ne souhaitez pas y souscrire immédiatement faute d’une prise de décision finale sur telle ou telle question ‘technique’, alors privilégiez une formule plus basique pour alléger votre budget mensuel sans nuire à la qualité des couvertures obligatoires.

En appliquant ces astuces simples au quotidien, vous pouvez facilement réduire le coût global de votre assurance emprunteur, tout en bénéficiant toujours d’une protection optimale face aux risques pesant sur vos revenus notamment en cas d’accident grave ou de maladie de longue durée.

à voir