Quelle surface pour une chambre ?

Pour construire un logement agréable et confortable, certains critères sont à respecter. Même si la luminosité et le volume d’air jouent un rôle important, il y a d’autres éléments, comme la surface, qui ont une influence sur la qualité de vie. De la surface habitable, aux surfaces des chambres, il y a quelques règles à respecter pour construire une maison pratique, fonctionnelle et confortable au quotidien.  La surface d’une chambre est prise en prenant en compte trois critères : l’âge, le temps passé à l’intérieur et les activités qui y sont effectuées.

Chambre ordinaire

Pour une chambre ordinaire, la superficie est au moins égale à 9m2. La hauteur sous le plafond est généralement égale à 2,2 mètres. Autrement, le volume habitable équivaut à 20 m3. La plupart des règlements sanitaires départementaux exigent une superficie minimum de 9m2 à respecter. Par conséquent, il faut considérer une surface de 9m2 pour les chambres ordinaires.

A lire également : Quels sont les risques à prendre en compte lors de la location d'une maison meublée temporaire ?

Chambre parentale

Une chambre parentale doit respecter un minimum de 12 m2. C’est la superficie idéale pour un minimum de confort. En ce qui concerne les adultes et en ôtant le mobilier, la chambre n’a d’utilité que pour se reposer ou pour des activités de détente. Ainsi il n’est pas nécessaire de construire une chambre avec une surface élevée. Il faut simplement considérer une superficie suffisante pour faire le tour du lit et avoir une bonne aération.

Chambre pour enfant

La surface d’une chambre pour enfant doit être suffisante pour y intégrer du mobilier. Toutefois, il faut aussi un espace vide où l’enfant pourra s’adonner aux jeux et aux diverses activités de son âge. La dimension de la chambre pour enfant doit aussi permettre d’insérer des espaces de rangement pour les jouets. Ainsi donc, une surface de 10m² est acceptable pour avoir le confort souhaité.

A voir aussi : Comment déclarer une location non meublée ?

Conséquences d’une chambre à surface moins de 9m2

Si le logement ne respecte pas les critères prévus par le règlement sanitaire départemental en vigueur, il peut être déclaré inhabitable. Ce logement ne peut donc pas être mis en location. Dans ce cas, les conséquences peuvent être importantes. D’une part, le locataire peut ne plus être obligé de payer son loyer. Il peut donc quitter le logement sans préavis. D’autre part, le propriétaire peut être amené à rembourser les loyers jugés indûment perçus. La luminosité et le volume d’air nécessaire pour un cadre confortable pourraient aussi être insuffisants.

Pour simplifier, il est recommandé de prévoir une surface pouvant contenir un lit, une armoire, un petit coin bureau. Il faut aussi noter que la surface d’une chambre varie en fonction de la taille de l’occupant.

à voir